Petits gestes écolos du quotidien

Voilà près de 4 mois que je prévois d’écrire ce sujet mais je ne trouvais pas l’inspiration pour aller au bout de ma pensée ! J’avais tellement envie que ce message soit ressenti comme je le souhaitais que je n’arrivais pas à l’écrire. Et puis finalement j’ai décidé de rester fidèle à moi-même et de vous écrire les choses simplement en espérant que vous en comprendrez l’essentiel : Le réflexe que chacun d’entre nous peut adopter au quotidien qui aurait  un impact sur l’écologie globale ! On ne se connait pas encore par cœur vous et moi mais l’écologie est un sujet que j’aimerais aborder aujourd’hui sur mon blog.  Je vous précise que je ne suis pas écolo et que je ne consomme pas écolo à 100 % parce que je trouve que c’est assez cher, pourtant j’ai des choses à dire ! Au travers de mes rencontres et de mes voyages je me suis aperçue de l’impact que certains petits gestes du quotidien pouvaient avoir sur la dégradation de notre planète. Ainsi de manière simple et de plus en plus systématique j’essaie de me tenir à ces petits gestes qui ne changeront peut être pas le cours du monde mais qui, mis bout à bout, nous aideront probablement à prendre conscience qu’il faut agir et éduquer les futures générations.

Abordons tout d’abord notre vie quotidienne : J’imagine que comme tout le monde vous faites le ménage donc que vous utilisez des produits ménagers ! Tous les produits ménagers non écologiques contiennent des produits chimiques extrêmement nocifs pour l’environnement mais aussi pour notre santé. J’ai donc décidé d’aller vérifier le prix et la qualité de produits bios (produit pour le sol, pour les WC, anticalcaire, produit vaisselle et surtout déboucheur). Tous ces articles ont réussi mon test avec succès ! Non seulement ils ne sont pas plus chers mais ils sont surtout tout aussi efficaces. Découvrez en photo les produits que j’ai sélectionnés au BioDet de Capbreton car comme vous pouvez l’imaginer je n’ai pas testé tous les produits bios du marché ! Essayez, vous verrez ça ne coûte pas plus cher et c’est super tendance !
Quant aux cosmétiques,  je vous avoue que je ne suis pas très branchée sur le «fait maison» mais j’avais entendu parler des grandes vertus de l’aloe verra. Je l’ai donc testé pour vous mais en définitive j’ai opté pour le produit déjà conditionné. L’aloe verra c’est la grande surprise de ce sujet ! Achetée fraîche au magasin bio je m’en suis servie pour différentes utilisations : Pour m’hydrater la peau, pour éviter les démangeaisons des piqûres de moustiques ou bien encore pour soulager une brûlure mais elle a bien d’autres qualités que vous découvrirez dans cet article. C’est une vraie petite trousse à pharmacie !  J’ai commencé à réfléchir à une alternative à la lingette démaquillante lorsque j’ai lu un article sur son impact sur l’environnement ! Finalement ce n’est pas vraiment compliqué d’acheter du coton et de l’eau démaquillante ! Encore un geste qui ne mérite pas d’être laissé de côté ! Enfin, j’ai testé plusieurs savons pour éviter le gel douche tout autant agressif pour votre peau que pour l’environnement. Le problème selon moi c’est que les savons laissent la peau toute sèche et c’est souvent pour ça que je n’en utilisais plus. J’ai en outre été séduite par le savon que je vous laisse en référence. La bonne méthode est tout de même de s’appliquer une crème hydratante après la douche :Voici la mienne ! Pour les cheveux c’est un peu plus compliqué ! Je suis attachée à mes produits et je n’ai pas vraiment trouvé mon bonheur. En revanche  je les soigne très souvent avec de l’huile de coco et de l’huile de Rici bios, très riches et vraiment efficaces pour restructurer le cheveu !

 Produits ménagers au Biodet de Capbreton. Affiche "home sweet home" sur le site de Mes Petites Affiches

 Gommage Petipo de Patapo, Extrait d’aloe vera fraiche, savon Herbamix au magasin Biodet de Capbreton. Produit Lani HairPAR ICI

Autres petits gestes tout simples à adopter : Fermer le robinet pendant qu’on se brosse les dents pour ne pas perdre 5 litres d’eau à chaque minute ; Ne pas laisser non plus couler le robinet pendant le temps du rasage et verser plutôt un peu d’eau au fond du lavabo pour rincer la lame. Mais aussi prendre l’habitude de laisser le levier du mitigeur vers la droite. Ça évitera de consommer de l’eau chaude inutilement et enfin, éviter de tirer la chasse d’eau quand ça n’est pas nécessaire (ça c’est à vous de juger !)

Jeter Jeter Jeter : Pendant une journée, essayez de calculer tout ce que vous jetez alors que vous auriez pu l’éviter ! Cela fait effectivement beaucoup de «jeter» dans une seule phrase mais c’est pour vous provoquer ! Jeter OK mais jeter écolo : Je ne représente pas la famille zéro déchet bien que je trouve ça tout à fait incroyable ! Comment se soustraire complètement aux emballages sans se priver et en vivant normalement ? Ça me semble encore compliqué ! Mais nous pouvons tout de même retenir les gestes les plus simples : •    Tes fruits et légumes tu composteras : Si tu n’as pas de potager tu pourras proposer à ton voisin. •    Tes emballages tétra-pack, plastiques et verres tu recycleras. •    Tes médicaments périmés tu rendras à ton pharmacien (A l’occasion ça te permettra de faire du tri dans ton tiroir surchargé de médicaments). •    Tes mégots tu ne jetteras pas par terre ! Effectivement ça sous-entend de toujours avoir un cendrier de poche ou une poche. •    Tes déchets tu ne balanceras pas dans la nature. •    Ton ticket de caisse tu ramasseras lorsqu’il tombe par terre : Tu peux aussi ramasser celui du voisin !

Pour le côté écolo ++  j’ai décidé d’éviter au maximum les emballages pour le riz, les pâtes et les céréales. J’ai acheté des pots en verre à 0,50 euros chez IKEA. Ça ne me semble pas vraiment compliqué et en plus je m’en sers en déco dans la cuisine. Dailleurs  une épicerie itinérante avec des produits bios, locaux et sans emballage «La vrac Mobile» a ouvert en juin 2016 dans le pays basque et les sud Landes. Je vous conseille d’essayer et de regarder si vous n’en avez pas un dans votre région si vous n’êtes pas du coin. L’Etat a décidé de nous faciliter la tâche puisqu’il a voté l’interdiction des sacs plastique à usage unique en caisse à partir de juillet 2016. Il est temps d’élargir cette initiative et d’éviter au maximum les sacs plastiques. Par exemple, avez-vous besoin d’un sac plastique pour mettre vos avocats ? Votre pamplemousse ? Vos bananes ? C’est encore une fois à vous de juger et d’apprécier ce qui est utile et ce qui ne l’est pas.
De mon côté écolo ++ très modéré, j’ai également investi cet été dans un extracteur à jus. J’en suis fan mais c’est au-delà de l’écologie. Pour être honnête c’est surtout pour mon bien être. Mais il me permet tout de même de n’utiliser que des fruits frais et d’éviter les emballages puisque j’utilise des bouteilles réutilisables en verre et que je composte les déchets.Je vous laisse ICIla référence de ma machine qui a certes un certain coût (comme tous les extracteurs) mais qui est d’un très bon rapport qualité/prix, qui est très simple d’utilisation et qui se lave en 5 minutes tout au plus.
Enfin j’ai décidé de limiter l’utilisation de bouteilles en plastique bien trop polluantes et parfois dangereuses pour la santé. Ainsi, je me sers le plus souvent de bouteilles isothermes qui ont en plus l’avantage de garder votre eau au frais ou au chaud selon la saison ! 

J’entends encore mon père me crier « la lumière ! ». Je me demandais bien pourquoi il me saoulait autant avec la lumière que je n’éteignais qu’une fois sur deux, et encore. Et il me répondait «ce n’est pas toi qui paye !». Eteindre les lumières lorsqu’on sort d’une pièce est un eco-geste qui peut paraître simple mais qui permet surtout de faire d’importantes économies d’énergie. Ce simple réflexe qui devrait être systématique de couper les lumières lorsqu’on sort d’une pièce n’est pas acquis par tout le monde. Il le deviendra de plus en plus lorsque chacun aura compris les répercussions économiques, environnementales et sociales du gaspillage d’électricité ! Pour vous aider dans vos économies d’énergie, pensez par exemple aux prises avec interrupteur d’économie d’énergie. Pensez aussi à débrancher vos chargeurs qui restent souvent dans l’interrupteur mural et consomment de l’électricité bêtement !

Surfez Ecolo : «Le paradoxe du surfeur, cet amoureux inconditionnel de l’océan, est que sa passion contribue à saccager son terrain de jeu». L’industrie du surf n’y échappera pas ! Nous devons prendre conscience que les matériaux que nous utilisons pour aller surfer ne sont pas vraiment en faveur de l’écologie et de la protection de la biodiversité des océans.  Les plus gros problèmes aujourd’hui détectés sont les suivants : Le néoprène, les planches de surf, la wax et la crème solaire : Tout en fait !
Le néoprène : Les combinaisons de surf sur le marché sont pratiquement toutes faites à base de néoprène qui est non seulement un pur produit dérivé du pétrole, mais qui a également la fâcheuse propriété d’être à 100 % non recyclable ! Une marque vient cependant de relever un sacré défi en commercialisant une nouvelle combinaison 100 % écolo pour homme ET pour femme ! Patagoniaqui n’a jamais caché son implication dans le développement de matériaux respectant l’environnement propose, après 8 ans de recherche, les 1ères combinaisons sans néoprène au monde à base de caoutchouc naturel d’hévéa et partage sa solution à la crise environnementale avec toute l’industrie du surf. Le problème de ce produit est aujourd’hui son prix ! Je pense qu’on sera tous d’accord sur le sujet. Mais ces combinaisons écolos sont garanties à vie, c’est donc un investissement à long terme quand on sait que l’on change sa combinaison à peu près tous les deux ou trois ans.
Les planches de surf : Aujourd’hui nos planches sont pour la plupart faites des matières suivantes : Un pain de mousse en polyuréthane coulé dans de la résine sur laquelle on colle de la fibre de verre. Des matériaux extrêmement polluants et dangereux. Mais certaines marques tentent de surfer écolo ou disons le plus écolo possible ! NOTOX implantée dans le pays basque à Anglet est devenue une référence dans la conception de planches de surf écoresponsables et socialement éthiques. J’ai pu tester une de leur planche en collaboration avec Savage cet été et j’ai vraiment apprécié ce premier essai ! Maintenant j’espère approfondir le sujet lors d’un prochain article !La crème solaire : Encore un petit geste du quotidien qui ne coûte pas cher et qui est simplement un choix personnel. J’ai testé et j’approuve à 100 % les sticks Eq Love ainsi que les crèmes écologiques de la marque Le labo de biarritz.La wax : Le gros point noir de cet article.  Cela fait quelques temps que j’ai pris conscience de la toxicité de la wax qui est, la plupart du temps, fabriquée à base de produits issus de la pétrochimie. Mais, parce qu’il y a un mais, je n’ai pas trouvé sur le marché français de wax écolo efficace ! Je voulais tester toutes les wax du marché mais je ne suis sincèrement pas convaincue par les caractéristiques techniques des deux marques que j’ai testé : Ça glissait !  Peut-être pouvez-vous me donner votre avis sur ce sujet ? 

Consommer écolo  Pour finir je voulais vous parler d’un super projet qui a vu le jour dans les landes il y a 3 ans.  Audrey, maman surfeuse et vendeuse, passionnée de glisse a lancé son propre business pour nous permettre de recycler intelligemment. Son magasin met en relation indirecte des vendeurs et des potentiels acheteurs via le biais de son local situé dans la zone de Soorts Hossegor. Dans son magasin vous trouverez un large choix de planches de surf, de snowboards selon la saison, de vélos, de skates et toutes sortes d’accessoires autour du monde de la glisse. Et mon petit doigt me dit que ce projet a encore bien des années devant lui ! Alors profitez-en pour découvrir son magasin et pourquoi pas lui laisser votre matériel qui traîne sur le site «leboncoin» et ne s’est jamais vendu ! Pour ma part tout ce que j’ai déposé a été vendu rapidement ! Vous pouvez également consulter son Facebook@Alltrocsportsetloisirs sur lequel Audrey poste régulièrement les bonnes affaires présentes dans son magasin ! Il est donc important et pas si difficile de donner, de troquer ou d’échanger pour éviter de jeter !
 Consommation positive : Je vous invite aussi à utiliserun tapis de fitness écologique dans la logique de développement de la marque EQ lOVE et à découvrir la marque Two Thirds, marque Barcelonaise passionnée de surf qui vend des vêtements et accessoires animés par des valeurs écologiques.

All Troc : 34 avenue des charpentiersSoorts-Hossegor, Aquitaine, France. Tel : 05 58 41 70 41

Source: New feed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *