L’aventure Campy Camper entre surfeuses

Il y a deux semaines je suis partie à l’aventure en van aménagé Campy Camper avec des surfeuses de l’association ELLES Surf. Si vous ne connaissez pas encore l’association je vous en parle PAR ICI.
J’ai déjà fait deux aventures en Campy Camper : La première fois en famille avec Nathan et mon chéri (

Lire l’article ICI

) et la seconde en hiver à la montagne en amoureux.

Cette fois-ci, je partais à l’aventure avec 3 vans et 6 filles à la rencontre d’autres membres de l’association ELLES Surf mais surtout à la découverte d’autres spots de surf de la côte Atlantique.
L’organisation :
Nous avons proposé aux filles de l’association de se joindre à nous pour partir dans des vans aménagés, via Instagram et le Facebook privé ELLES Surf. On n’avait pas vraiment de destination précise ! On attendait 2/3 jours avant le départ pour connaître les prévisions de surf et météo et décider si on partait vers le Nord jusqu’à la Bretagne ou vers le Sud en Espagne.
Finalement les conditions semblaient absolument idéales en France et on décidait de partir à l’aventure à la rencontre d’autres filles adhérentes de l’asso.
L’aventure :
Le lundi la météo n’était vraiment pas agréable avec beaucoup de vent mais on savait que dès le lendemain le grand beau temps revenait ! Du coup on a fait un premier arrêt à Soulac où Charlotte, une adhérente locale, nous faisait découvrir un petit coin de paradis au milieu des arbres et juste derrière la dune. Un emplacement désert et hyper atypique, idéal pour garer nos vans et sa voiture puisque Charlotte est restée dormir avec nous.
On profitait alors de notre première soirée pour apprendre à se découvrir puisque je ne connaissais que Coline et Audrey (ma co-pilote pour celles et ceux qui ont suivi nos aventures sur Instagram stories).
Après un premier réveil matinal à 7h et un premier surf (pas trop top) on reprenait la route vers l’île d’oléron où plusieurs adhérentes nous attendaient pour nous faire découvrir leur île. Le ciel se dégageait au fur et à mesure que nous avancions vers notre destination finale.
Finalement, l’île d’Oléron nous aura tellement gâtées qu’on ne repartira pas sur la route avant le vendredi pour rendre nos Campy Campers. Lorsqu’on avait prévu ce trip on imaginait monter jusqu’en Bretagne mais les conditions étaient tellement idéales qu’il n’y avait pas de raison de rouler rouler rouler. Le but d’être en van aménagé était essentiellement d’être libres et de suivre nos envies à l’instant "T" .
Hormis à Bali, je n’avais jamais autant surfer en France et dans de telles conditions : Il faisait chaud, il y avait très peu de monde à l’eau comparé aux Landes et au Pays Basque. Les gens étaient tous ultra sympas, les conditions de surf idéales pour nos niveaux du débutant au confirmé (je n’ose même pas vous les décrire) avec 70 cm à 1m20, pas de vent donc 2 sessions par jour (de minimum 2 heures). Autant vous dire que nous vivions un rêve éveillé entre filles sur une île qui s’avérait être magique, à part l’invasion des moustiques à la tombée de la nuit ! Mais heureusement j’avais amené mon PARAKITO. 

J’ai testé ce produit tout l’été et j’en suis vraiment ravie. LIEN DIRECT ICI.
Nos journées étaient donc vraiment rythmées par nos sessions de surf et nos nombreuses heures passées dans l’eau. On a tout de même trouvé du temps pour aller se balader sur l’île qui réserve d’ailleurs de nombreux petits endroits ultra charmants et atypiques comme le petit port de pêcheurs que vous retrouverez en photos ci-dessous. (J’ai l’impression de vous écrire une promotion de l’île d’Oléron).
C’était encore pour moi une super aventure en Campy Camper, bien différente des deux autres.
Cela faisait très longtemps que je n’étais pas partie entre copines ; Je ne l’avais d’ailleurs jamais fait en surf trip. Rien que de m’y replonger pour vous écrire cet article, ça me donne envie de prendre mes valises et de repartir à l’aventure. Je crois qu’en rentrant à la maison j’ai dit à mon conjoint qu’on devait économiser pour partir plusieurs mois avec nos enfants quand ils seront plus grands ! Vous n’avez donc pas fini d’entendre parler de mes aventures de maman surfeuse ! 
Pour les avoir testé pour trois occasions différentes, en été et en hiver, entre copines, et avec mon chéri et Nathan ; Je vous conseille vraiment cette société basée à Biarritz si vous avez le projet de partir en van aménagé. Il n’y a rien à redire ! Les Campys sont hyper bien équipés, confortables tant pour la conduite que pour dormir. Il n’y a rien à prévoir : Du liquide vaisselle à l’allume gaz en passant par l’ouvre bouteille (important ! ) ; Il y a absolument tout ce qu’il faut dans les Campys !
Je vous laisse le lien vers leur site internet où vous trouverez toutes les informations dont vous aurez besoin pour prévoir votre prochain séjour : PAR ICI.
Conseils :
Si vous prévoyez de partir en surf trip entre copines ou avec votre chéri(e) :
– Regardez la météo car partir en van aménagé sous la pluie c’est pas vraiment une bonne idée !
– Pensez à prendre plusieurs combinaisons car si vous avez de belles conditions de surf comme nous, vous aurez besoin de plusieurs combinaisons et peut-être de plusieurs épaisseurs selon les moments de la journée. (Pensez à prendre des cintres pour les faire sécher)
– Les Campy Camper sont très bien équipés : Vous pouvez mettre directement vos vêtements dans les rangements situés sous les banquettes (pas besoin de prévoir une valise).
– L’entreprise vous propose de vous louer des chaises, tables et barbecue : Profitez-en !
– Comme pour toutes aventures en camping : Prévoyez une frontale, des Uggs pour les soirées fraîches et un petit plaid.
– Les couettes sont fournies.
– Ne prévoyez pas un programme précis : Partir en van aménagé c’est surtout et avant tout suivre ses envies à l’instant "T".
– La boite à caca c’est la vie ! (Je vous en parle ci-dessous)
– Le voyage en van aménagé n’est pas un choix économique, c’est un mode de voyage. Je vous en parle dans l’article précédent sur le sujet ICI.
– L’anti moustique c’est la vie ! Je vous conseille une nouvelle fois la marque Parakito que j’ai pu tester cet été.
– Une ou deux bières n’ont jamais fait de mal a personne si on ne reprend pas la route ! Profitez de votre voyage car le frigo est assez grand pour stocker vos aliments ainsi que quelques bières avec ou sans alcool (il y a la Tourtel aussi ! ).
– Le poncho : Lors de ce type de voyage on a peu d’intimité. On se change souvent sur les parkings. Pensez à prendre un poncho pour vous changer c’est toujours pratique.
– Pour celles qui veulent se bichonner : Il n’y a pas de miroir dans le van (logique mais bon !).
Je vous laisse maintenant découvrir notre aventure en photos et je n’ai pas réussi à me limiter tellement je voulais partager cette aventure avec vous.

 3 seaux plages propres ont été déposés sur l’île d’Oléron.

 Et en bonus : Un petit mot sur La ShitBox : Révolutionne la corvée du caca en plein air :
La Shit Box comme son nom l’indique, est une boite recyclable à caca. Il suffit de déplier la boite, de l’assembler en 20 secondes maximum, de mettre un sac biodégradable à l’intérieur et enfin de s’asseoir dessus (le reste vous appartient). La boite est ultra solide et confortable et peut supporter jusqu’à 100kg. Ensuite il suffit de jetter le sac dans une poubelle et le tour est joué ! 
Les avantages de la shit box:
– Ecologique : " Leave no trace " Complètement écologique, fini le PQ dans la nature. C’est mieux pour profiter de la nature comme on l’aime ! – Propreté : A la différence des toilettes publiques Personne d’autre que toi, ou peut ­être tes potes, aura posé ses fesses dessus. – Pratique : Puisqu’elle se plie en format totebag pour la transporter et l’utiliser partout.
Finalement grâce à la shit box il n’y a pas d’odeur et tu as pu confortablement t’installer sans te piquer les fesses, ni polluer la nature avec ton papier toilette.

Photo Aquashot prises avec le boitier étanche Sony : Voir le produit par ici.
Je prépare un article sur les divers appareils photos pour vous permettre de prendre des photos dans l’eau.

Source: New feed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *