La Shaper House : Paradis du surfeur.

Le mois dernier j’ai déniché un petit coin de paradis pour les surfeurs dont je voulais vous parler davantage pour compléter mes nombreux Snaps et Instagram Stories.
Je trouve le concept juste fabuleux et la conception de l’atelier vraiment réussie : L’accueil y est chaleureux avec à l’entrée une pièce authentique et agréable réservée au barber – Lien ICI. Ensuite on entre dans l’espace des surfeurs doté au centre d’un coin café avec un canapé et des magazines pour se poser et regarder les trois salles au travers des baies vitrées qui permettent de voir travailler les apprentis shapers. Enfin de part et d’autre de la pièce on a la salle de pré-shape ainsi que la salle de glaçage d’où émane une "bonne" odeur de résine ! Ces deux pièces sont également ouvertes sur l’espace central.
Je me demande comment leur est venue une telle idée ? Julien et Cédric qui sont à l’origine de ce projet ont bien voulu répondre à ma petite enquête ! Je vous fais donc un bref résumé de leur parcours jusqu’à laShaper House :
Julien et Cédric ont créé la marqueViralil y a 12 ans. Ils vendent tout le matériel et les outils nécessaires à la conception d’une planche aux pros comme aux particuliers : Cela va du pain de mousse à la résine pour le glaçage en passant par le rabot, le papier à poncer ou encore la fibre de verre etc…
C’est au fur et à mesure et en voyant passer beaucoup de particuliers dans leurs locaux (et de plus en plus chaque année) qu’ils se sont interrogés quant à la façon dont ces particuliers travaillaient chez eux (local, matériel et outils). Au-delà du matériel très coûteux, il y avait aussi d’autres paramètres à considérer :
1/ La lumière dans la salle de création est un point essentiel à la bonne réalisation d’un shape pour distinguer la moindre ondulation sur le pain de mousse. Comment peut-on s’équiper (à moindre coût) de ce type de lumière dans un garage ?
2/ Après le façonnage du pain de mousse, intervient le temps de le glacer avec des produits généralement toxiques. D’un point de vue écolo on se demande bien comment et où étaient traitées ces matières polluantes destinées au glaçage des planches ?

En face du coin détente les deux salles de shape et à gauche la salle de pré-shape.0

La tendance du "Do it yourself" : Déco, bijoux, vêtements, cuisine créative, bricolage etc… Tout y passe ! Le phénomène "Faites le vous-même" est à la mode. 61% des Français en sont fervents (cf. une étude OptionWay).
Si certains pratiquent cette tendance pour l’aspect économique, c’est bien plus souvent le caractère authentique, non standardisé et unique que l’on va rechercher. Le "Do it yourself" c’est en fait un nouveau mode de consommation qui permet de devenir Acteur !
Le DIY et le surf : C’était bien vu de la part de Cédric et de Julien d’imaginer que ce nouveau mode de fabrication pourrait tout à fait correspondre à l’industrie de la glisse. On retrouvera d’ailleurs de nombreux tutoriels tels que "Comment préparer sa planche ?" ou "Comment réparer sa planche ?" mais il est encore difficile d’imaginer que les tutoriels puissent vraiment vous donner le mode d’emploi sur "Comment shaper sa planche à la maison ?" : Surfer sa propre planche n’est donc plus un rêve ! Alors que c’était hier encore impossible, la shaper house vous permet de le faire et à un prix tout à fait raisonnable ! Comptez entre 540 euros et 705 euros selon le type de planche que vous décidez de faire, du shortboard au gun ou de 485 euros à 650 euros si vous êtes " membre " , devenez membre pour 60 euros/an. Toutes les infos sur leurs tarifs PAR ICI.
Vous trouverez bien-sûr dans la région des shapers qui partageront avec vous leur passion et qui vous montreront quelques phases de la création comme je l’ai fait avec Geoff de Fernand surfboard pour la création de ma PINK LADY mais cette fois c’est un peu différent ! A la Shaper House on vous donne un mode d’emploi pour que vous parveniez vous-même à créer une planche qui vous ressemble : Un tutoriel vivant ! Généralement il faut deux ou trois séances de shape pour terminer sa planche. Vous pourrez venir à l’atelier selon vos disponibilités et vos envies. Il n’y a pas vraiment de limites dans le temps pour terminer sa création mais généralement, selon Julien de Viral surf, "quand on commence on a envie de finir vite" ! 
La shaper House vous propose également d’autres services telles que la location d’une salle à partir de 15 euros l’heure ou encore la formation et le perfectionnement au logiciel de pré-shape.​
En réalité le DIY c’est le meilleur moyen de garantir la satisfaction du client à savoir " C’est moi qui l’ai fait ! "

 Damien shaper de Chipiron Surfboards avec Romy et Elise à la shaper House pour l’atelierELLES Surf.

Damien shaper de Chipiron Surfboards avec Joelle à la Shaper House pour l’atelierELLES Surf.

Shaper est un métier qui requiert de longues années d’expérience avant d’obtenir des modèles performants et qualitatifs. Il est évident que l’on délaisse un peu cet aspect lorsqu’on choisit ce type de concept.
"DIY" pour obtenir un objet unique, authentique et qu’on ne surfera probablement pas de la même façon qu’avec une autre planche traditionnelle. Créer sa planche c’est aussi un moyen de comprendre son surf et de penser un peu plus loin que le bout de ses orteils… Comprendre l’importance de chaque geste, de chaque côte et tout ce que je n’ai pas encore testé dont je ne peux donc pas vous parler ! Vous l’aurez bien compris je suis ultra motivée à tester l’expérience et à vous faire un retour sur l’après «DIY» d’une planche de surf.

Source: New feed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *