Préparer sa planche de surf pour voyager

Vous avez été nombreuses à me demander comment je préparais mes planches de surf pour voyager. Aujourd’hui je vais me concentrer essentiellement sur la préparation de votre planche pour faire un voyage en avion. En réalité, il n’y a pas de solution miracle, les bagages quels qu’ils soient sont souvent maltraités pendant les voyages et même en prenant un maximum de précautions il persiste toujours un risque d’avoir des impacts à l’arrivée. Le mieux est alors d’avoir une assurance qui vous couvre en cas de problème. Pour ma part j’ai une assurance sur tout mon matériel de sport qui est rattachée à mon assurance de maison, qui marche très bien puisque j’ai déjà cassé une planche qui m’a été intégralement remboursée et sans difficulté (Pour info je suis chez Groupama).

Le matériel dont vous allez avoir besoin pour préparer votre planche : Sur ce tuto je prépare un longboard en 9 pieds.

  • Des tubes en mousse (Environ 2 euros le tube en magasin de bricolage).
  • De l’adhésif de marquage (pour la peinture).
  • Un tournevis.
  • Une housse de voyage.
  • Option : Du papier bulles.

Etape 1 :

Retirer l’aileron de votre planche. N’oubliez pas la vis et le tournevis pour remonter votre aileron à l’arrivée. Vous pouvez laisser la vis directement sur votre aileron ou bien la scotcher sur votre planche.

Etape 2 :

Nettoyez votre planche. Dans l’idéal il est préférable de dé waxer votre planche surtout si vous allez dans un pays ou l’eau est plus chaude que chez vous. Changement de température de wax.

Etape 3 :

” Protéger ” : C’est l’étape la plus importante de ce tuto. Cette année j’ai testé une nouvelle technique à l’aide de tubes en mousse destinés à protéger des tuyaux que vous trouverez dans tous les magasins de bricolage au rayon plomberie (le nombre de tubes dépendra de la taille de votre planche). Il me semble que cette solution est plus facile à réutiliser pour le retour que le papier bulles qui se déchire et qui est encombrant à stocker pendant votre séjour.

Pour bloquer les tubes de part et d’autre de la planche j’ai utilisé de l’adhésif de marquage destiné à la peinture. Le scotch laisse souvent des traces sur les planches et il déchirera les tubes lorsque vous déballerez votre planche à l’arrivée.

Conseil : Evitez de coller les tubes à votre planche car ils laisseront des traces de mousse lorsque vous les enlèverez.

Vous pouvez renforcer la protection du nose et du tail en mettant un peu de papier bulles sous le tube en mousse. Et si vous partez avec plusieurs planches, vous pouvez également mettre une couche de papier bulles entre vos planches de surf.

Etape 4 : Les petits plus :

N’hésitez pas à mettre une chaussette de protection autour de votre planche et vos serviettes de plage pour finir de protéger vos ou votre planche.

Etape 5 : La housse

Ne partez pas avec une housse basique. Privilégiez une housse de voyage qui est beaucoup plus renforcée qu’une housse de tous les jours. Bien que rembourrées de mousse ces housses de voyage ne sont pas suffisantes en terme de protection au transport de votre planche nue. Pensez donc à suivre le tutoriel que je viens de vous faire pour éviter les chocs pendant le transport.

Si vous partez avec plusieurs planches, privilégiez une housse à roulettes, bien plus pratique à transporter pour vous parcourir les halls d’aéroports (attention au poids et à la dimension selon les compagnies). Et pour éviter de galérer je vous propose de découvrir le service Blue Valet par ICI : Un service de voiturier qualitatif et bon marché au départ et à l’arrivée de nombreux aéroports et gares de France. Code promo de -10 euros GOLDIEBLONDIE10.

Achetez ma housse sur le site Dakine ICI.

Dernier conseil : Les compagnies aériennes :

Avant de réserver votre billet n’oubliez pas de vérifier les conditions de transport des planches de surf de la compagnie aérienne que vous souhaitez prendre (souvent dans la rubrique ” matériel sportif ” ). Chaque compagnie choisit sa propre politique qui peut d’ailleurs changer chaque année. Evitez donc de consulter les sites qui vous renseignent sur telle ou telle compagnie dont l’article ne serait pas de l’année en cours (et la confiance n’exclut pas le contrôle ! ). Le mieux est encore de partir avec une trace écrite (mail) du service client qui vous mentionne la taille et le poids maximum autorisés de votre bagage. Ça m’a sauvé l’année dernière au départ de Paris vers Bali avec la compagnie Qatar.

Souvent la planche remplacera votre valise. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *